Ça y est ! Vous avez passé les étapes de la définition du cahier des charges et de l’audit de référencement naturel, de la phase de zoning, l’arborescence, le maquettage et bien d’autres. Vous avez choisi votre thème WordPress et vous vous lancez dans cette phase incroyable de conception du thème. Vous devez installer des extensions et être sûr que votre thème rempli ces fonctionnalités obligatoires en 2019. Mais quelles sont-elles ?

Sécuriser les connexions

Oui, les connexions ! Car votre serveur de développement doit aussi évidemment être sécurisé. Cela va de soi vous allez dire, mais il est courant de voir sur les moteurs de recherche des sites internet pas encore mis en ligne. Vous pouvez facilement protéger les connexions en mettant en place un certificat HTaccess pour le serveur de développement et un certificat SSL pour la production.

Choisir un thème responsive design

Plus de la moitié du trafic internet mondial s’effectue sur mobile. De quoi faire attention lorsque vous choisissez votre thème WordPress ! Un site qui s’adapte à tous les supports permettra d’augmenter vos leads et vos conversions. C’est indispensable pour l’expérience utilisateur. Car un internaute qui n’apprécie pas sa navigation sur votre site web ne reviendra pas !

 

Rédiger les mentions légales

Les mentions légales doivent obligatoirement comporter les éléments suivants:

  • Les CGV si vous faites de la vente en ligne, CGU si c’est un outil en ligne avec un forum, un réseau social, un extranet etc…
  • Nom, adresse postale, num SIRET etc… du propriétaire du site pouvoir l’identifier et le contacter facilement
  • Les coordonnées de la société qui héberge le site internet
  • Le directeur de la publication : qui est le contact pour la gestion des contenus du site
  • Le DPO : personne déclarée comme responsable des données personnelles (numéro à demander auprès de la CNIL)
  • Droit d’utilisation par rapport aux contenus, directement lié à la RGPD : savoir ce que vous faites des données récoltées. À qui elles appartiennent, comment sont-elles traitées, collectées, où sont-elles stockées, pourquoi, combien de temps, est-ce qu’elle sont transmises à un service tiers etc…

Attention, cette liste n’est pas exhaustive. WordPress, en général, vous aide à les rédiger en vous proposant une page type. Il nécessite bien-sûr de la compléter avec les informations correctes.

Activer un plugin de redirection 301

Lors d’une refonte par exemple, il sera important de ne pas modifier les permaliens directement dans WP. Il faut impérativement utiliser un outil de redirection pour rediriger vos anciennes pages vers les nouvelles, avec la bonne URL correspondante.

Choisir un plugin d’articles relatifs

En installant un “Vous aimerez aussi…” à la fin de vos articles ou de vos produits, vous multipliez les chances de conduire vos visiteurs vers un achat, ou au moins d’augmenter le temps de visite.

Installer un système de webanalytics

Pour atteindre vos objectifs de KPI, vous avez sûrement besoin d’en savoir plus à propos des visiteurs de votre site web. Vous avez donc besoin d’insérer un code de tracking dans vos pages afin d’aller plus loin dans vos conversions. Prévoyez en plus de le mentionner dans votre barre de cookies et dans vos mentions légales.

Mettre en place la pagination

Il sera utile pour votre visiteur de savoir où il en est. Rien de pire que de devoir cliquer sur “page suivante” 68 fois pour accéder à l’avant-dernière page.

Un fichier SiteMap

C’est un fichier à créer puis à soumettre aux moteurs de recherche. Il liste tous les contenus du site internet. Cela n’a d’intérêt que pour que les moteurs de recherche afin de bien comprendre l’arborescence et les contenus de votre site.

Vous n’avez rien compris à cet article, mais cela ne vous a pas découragé pour créer votre site internet ? L’Agence Cube vient à votre aide. Contactez-nous ici !